Un joli sac Harris Tweed Made in Edinburgh

Un joli sac Harris Tweed Made in Edinburgh

Madame arborait depuis quelques temps un petit sac motif tartan sympathique mais au demeurant de mauvaise qualité. Cherchant un cadeau d’anniversaire, je me suis mis dans l’idée de trouver un sac de petite taille évidemment en tweed et fabriqué en Ecosse.

J’ai vu beaucoup de choses sur internet plus ou moins onéreuses, souvent un peu clichées et dont l’origine n’était pas toujours claire. C’est quand même dommage d’acheter du Harris Tweed monté en Chine !

Je suis tombé un peu par hasard sur le site de Catherine Aitken. Catherine est une créatrice d’accessoires qui sont conçus et fabriqués à la la main dans son atelier de Coburg à Leith.

Catherine est entrée dans l’industrie de la mode après une carrière dans la production de films et de documentaires de films pour la télévision et le cinéma. C’est en créant des sacs pour promouvoir un film au Festival de Cannes que Catherine a embrassé une nouvelle carrière. En 2014 Catherine a raccroché sa casquette de producteur pour se concentrer sur sa marque éponyme.

Elle privilégie une esthétique minimaliste en faveur d’une mode durable, et ses collections sont inspirées par les personnes en mouvement, urbaines mais soucieuses de la provenance de ce qu’il achètent.

Catherine a conservé l’ensemble des productions en Ecosse et Royaume-Uni et travaillent avec des artisans locaux. Elles utilisent des matières comme le fameux Harris Tweed produit dans les Hébrides extérieures ou encore les cotons cirés de Dundee, mixant ainsi héritage d’un savoir-faire avec un style contemporain.

J’ai jeté mon dévolu sur le modèle Voyager Messenger avec du Harris Tweed motif dogtooth noir et blanc, plutôt élégant, et en cuir de cerf pour le dos du sac et la sangle. Pour l’anecdote, alors que nos doudounes K-Way souffraient sous les pluies glaswégiennes de la tempête Dennis (ce qui a fait gondoler mon passeport), le Harris Tweed du sac a parfaitement protéger ce qu’il abritait !

Prix : 69£

Si vous êtes intéressés par des articles sur son site et que vous avez besoin de renseignements, n’hésitez pas à la contacter par mail, Catherine est très sympa et réactive.

A noter également que Catherine Aitken est très intégrée dans le tissu artisanal local, elle a d’ailleurs écrit un joli livre sur les artisans d’Edinburgh que je recommande pour ceux qui souhaitent sortir un peu des sentiers battus du Royal Mile.

ARTISAN EDINBURGH

Je voudrais… « un bonhomme de neige… » non, un Tartan!

Je voudrais… « un bonhomme de neige… » non, un Tartan!

Promis on ne vous parlera pas que de Tartan sur ce blog. Mais on l’aime le tartan. C’est beau un tartan. Aussi bien sur un vêtement qu’en décoration dans un intérieur.

Qui n’a jamais eu envie de s’offrir une écharpe tartan en lambswool ou cachemire en débarquant à Edimbourg?

J’ai d’ailleurs mis un peu de temps à comprendre ce que représentait vraiment un tartan. A ce propos, je vous recommande  l’excellent ouvrage « The Secret Life of Tartan » de Vixy Rae si vous souhaitez en savoir plus son histoire dans toutes ses composantes.

C’est un peu plus qu’un simple motif, qui d’ailleurs n’est pas exclusif à l’Ecosse. Mais il n’y a qu’en Ecosse qu’il a pris une telle signification culturelle avec les clans.

Aujourd’hui on trouve effectivement dans les tartans modernes toutes les couleurs. Mais originellement les tartans étaient teintés avec des pigments naturels trouvés dans la nature environnante. Le tartan en disait donc parfois autant sur le groupe de personnes qu’il était censé désigner que sur l’endroit où ils vivaient.

Poursuivre la lecture de « Je voudrais… « un bonhomme de neige… » non, un Tartan! »